☰ menu
Autres sites sur
Montesquieu

HAUT HAUT

Fiche bibliographique

Fiche suivante 3215 Fiche précédente

Notice du Catalogue de la Brède

Saxonis Grammatici Historiæ Danicæ lib. 16. Stephanus Johannis Stephanius summo studio recognovit. Soræ [typis et sumptibus Joachimi Moltkenii] 1644. In-fol., 1 vol.

Numéro catalogue

3215

Auteur ou vedette

Saxo Grammaticus (1150?-1220?)

Localisation de l’exemplaire

Collection privée.

Commentaires

Commentaire sur l'édition ou sur l'exemplaire

L’ouvrage portant ce titre vendu en 1926 (deuxième vente, n° 966) ne peut être que celui de Montesquieu : l’ex-libris a été omis dans la notice ; l’ouvrage porte bien et l’ex-libris de Montesquieu, et les armes de Louis Phélipeaux de La Vrillière, qu’avait signalées Céleste.

Éléments de datation

Entrée dans le Catalogue : 1745-1747.

Voir

Les catalogues de vente de 1926

Autres sources documentaires

Collection privée
Auteur

Saxo Grammaticus 1150?-1220?

Titre

Saxonis Grammatici Historiæ Danicæ Stephanus Iohannis Stephanius summon studio recognovit, Notisque uberioribus illustravit

Édition

Sorae

Typis et sumptibus Joachimi Moctkenii

1644

Description

384p., [20]f. ; 60, 252, [24]p In2

Note générale

Les "Notae" ont titre et adresse propres

Note d’exemplaire

première partie d’un recueil de deux œuvres Ex libris manuscrit de Montesquieu au revers du feuillet de la garde supérieure, en face du titre gravé. Ancienne cote (XIXe) Bibliothèque La Brède au contre plat inférieur n° CL XXX-Eta-V- Reliure veau à la Du Seuil, aux armes de Louis Phélypeaux de La Vrillière. Monogramme aux angles


Langue

latin

Informations extraites du Catalogue de vente de 1926

Deuxième vente, n°966

Titre

Saxonis Grammaticus Historiæ Danicæ libri XVI. Stephanvs Iohannis Stephanius summo studio recognovit, notisque uberioribus illustravit

Éléments bibliographiques

Soræ, typis et sumptibus J. Moltkenii
1644

Notes générales

Une des plus belles éditions de ce célèbre historien danois qui vivait sur la fin du xiie siècle. Trois éditions en avaient déjà été faites à l'étranger quand le Danemark sentit la nécessité qu'il y avait de servir la mémoire d'un tel écrivain. Le roi et plusieurs grands seigneurs pourvurent aux frais d'impression. S.-J. Stephanus se chargea des notes. C'est ainsi que parut l'édition de Soroe. L'histoire de Saxo est un des documents les plus curieux du Moyen Âge ; près de la première moitié est empruntée uniquement aux traditions populaires, aux chants des Scaldes et aux Sagas irlandaises, que Saxo traduit souvent à la lettre, et du plus grand intérêt au point de vue des mœurs et des coutumes des anciens Scandinaves. De l'assemblage de ces matériaux, il résulte un ouvrage curieux, unique, où les traditions nationales coulent à plein bord et qui sont d'autant plus précieuses que les originaux sont perdus maintenant. Stephanius, dans ses notes pleines d'érudition, et qui forment la seconde partie de l'ouvrage, éclaircit le texte par des renseignements sur les usages du Danemark et des observations philologiques du plus vif intérêt. Toute une partie est consacrée notamment à l'examen des inscriptions runiques et sur cette écriture mystérieuse, qui garde encore son secret. Orné d'un beau frontispice gravé en taille-douce

Description

2 parties en 1 vol. in-folio

Note d’exemplaire : reliure

Veau marbré, dos orné, compartiments de filets dorés sur les plats, tranches mouchetées (reliure de l'époque)

Note d’exemplaire : état de conservation en 1926

Exemplaire aux armes de Jean Phélypeaux, conseiller d'État en 1693, avec son chiffre au dos et aux angles des plats


Lieu d’édition normalisé

Soroe

Langue

latin

Voir

Les catalogues de vente de 1926

Numérisation associée

ÉDITION NUMÉRISÉE SEMBLABLE

Boston Public Library, RARE BKS B.4260.8 folio pt.1-2

http://archive.org/stream/historiaedanicae12saxo