☰ menu
Autres sites sur
Montesquieu

HAUT HAUT

Voyages

Montesquieu voyage en Europe d’avril 1728 à octobre 1729, puis séjourne dix-huit mois en Angleterre, jusqu’au printemps 1731. Il visite l’Autriche, la Hongrie, l’Italie, la partie occidentale de l’Allemagne, les Pays-Bas, tous lieux où se forgent son expérience politique et sa connaissance de l’état de l’Europe, avant même qu’au contact de la monarchie britannique s’affine et se développe l’analyse. Du long séjour anglais ne restent que quelques fragments, et les observations sur la Hongrie ont disparu. Dans l’ensemble des notes qui subsistent sous forme d’une copie manuscrite, l’Italie occupe une place majeure, tant en raison du nombre de villes visitées (Venise, Milan, Modène, Pise…), que de la longueur du séjour à Rome : six mois, au cours desquels s’intercale un bref séjour à Naples. Son intérêt pour l’art s’éveille à Vienne ; il va croissant au fil des étapes italiennes du voyage, et se manifeste avec une force particulière dans les notes consacrées à Florence, comme en témoigne la « Galerie du Grand-Duc » où il décrit et commente un grand nombre d’œuvres présentées dans ce qui deviendra le musée des Offices.

Voyage en Autriche, 1728

Voyage d’Italie, 1728-1729

Notes sur l’Angleterre, 1729-1731

Lettre sur Gênes, 1729-1734

Florence. Galerie du Grand-duc, 1728