Montesquieu bibliothèque & éditions

Éditions fictions poesies lettres persanes LETTRE XXXIX

Variantes réduire la fenêtre

VAR1 B [Lettre absente]

VAR2 a, b très

VAR3 a, b qu’on

VAR4 a, b pouvoir vivre dans ces lieux qu’aujourd’huy il

VAR5 a, b pour me venger de

Lettres Persanes

LETTRE XXXIX .

Le Premier Eunuque noir à Usbek.

Ismaël 1 un de tes Eunuques noirs vient de mourir, Magnifique Seigneur, & je ne puis m’empêcher de le remplacer. Comme les Eunuques sont extrémement rares à present 2 , j’avois pensé de me servir d’un esclave noir 3 , que tu as à la campagne : mais je n’ai pû jusques ici le porter à souffrir qu’on le consacrât à cet emploi. Comme je vois qu’au bout du compte c’est son avantage ; je voulus l’autre jour user à son égard d’un peu de rigueur ; & de concert avec l’Intendant de tes Jardins, j’ordonnai que malgré lui on le mît en état de te rendre les services, qui flattent le plus ton cœur, & de vivre comme moi dans ces redoutables lieux, qu’il n’ose pas même regarder : mais il se mit à hurler comme si on avoit voulu l’écorcher ; & fit tant, qu’il échappa de nos mains, & évita le fatal couteau 4 . Je viens d’apprendre qu’il veut t’écrire pour te demander grace ; soutenant que je n’ai conçu ce dessein, que par un desir insatiable de vangeance sur certaines railleries piquantes, qu’il dit avoir faites de moi. Cependant je te jure par les cent mille Prophetes 5 , que je n’ai agi que pour le bien de ton service, la seule chose qui me soit chere, & hors laquelle je ne regarde rien. Je me prosterne à tes pieds.

Du Serrail de Fatmé le 7. de la Lune de Maharram 1713.




Annotations réduire la fenêtre detacher la fenêtre

1 Seule mention de ce personnage dans l’ouvrage.

2 On ne connaît pas de source qui parle d’une raréfaction des eunuques ; ce sont seulement les eunuques entièrement castrés qui sont particulièrement rares et chers en Turquie comme en Perse : « La pluspart des peres & meres qui sont pauvres, & n’ont point d’amour pour leurs enfans, qu’ils craignent de ne pouvoir pas nourir, dés qu’il survient la moindre cherté de vivres, les vendent à des Marchands qui les font couper en suite, & quelquesfois leur font tout razer. […] Comme il n’en rechape guerre d’une operation si dangereuse, cela les rend beaucoup plus chers que les autres, & on les vend en Perse & en Turquie jusqu’à six cens écus ; cent ou cent cinquante est le prix des Eunuques ordinaires. » (Jean-Baptiste Tavernier, Nouvelle Relation de l’intérieur du sérail du Grand Seigneur, Paris, Olivier de Varennes, 1675, p. 17 -18).

3 L’opération est réputée particulièrement dangereuse, très souvent mortelle ; voir Lettre 2 , note 1.

4 L’épisode, sur lequel revient la Lettre 40, pourrait faire allusion à des cas arrivés en France pour lesquels le célèbre Deschauffours devait être condamné au bûcher en 1726 : voir Maurice Lever, Les Bûchers de Sodome, Paris, Fayard, 1985, p. 356-360.

5 Simple hyperbole pieuse ? Usbek (Lettre 20), et Solim (Lettre 149) jurent par « tous les Prophetes ». Peut-être s’agit-il d’un des traits du « langage Asiatique » mentionné par le pseudo-traducteur en tête de l’ouvrage. On trouve en effet dix occurrences du chiffre « cent mille » dans les Lettres persanes , la majorité sous la plume de Rica.