Montesquieu bibliothèque & éditions

Éditions fictions poesies lettres persanes LETTRE CXLVIII

Variantes réduire la fenêtre
Lettres Persanes

LETTRE CXLVIII.

Roxane 1 à Usbek.
A Paris.

L’horreur, la nuit, & l’épouvente regnent dans le Serrail : un deuil affreux l’environne : un Tigre y exerce à chaque instant toute sa rage : il a mis dans les supplices deux Eunuques blancs, qui n’ont avoüé que leur innocence : il a vendu une partie de nos Esclaves ; & nous a obligées de changer entre nous celles qui nous restoient. Zachi & Zelis ont reçu dans leur chambre, dans l’obscurité de la nuit, un traitement indigne : le sacrilege n’a pas craint de porter sur elles ses viles mains 2 . Il nous tient enfermées chacune dans notre Appartement : & quoique nous y soyons seules, il nous y fait vivre sous le voile : il ne nous est plus permis de nous parler : ce seroit un crime de nous écrire ; nous n’avons plus rien de libre, que les pleurs.

Une troupe de nouveaux Eunuques est entrée dans le Serrail, où ils nous assiegent nuit & jour : notre sommeil est sans cesse interrompu par leurs mefiances feintes, ou veritables. Ce qui me console, c’est que tout ceci ne durera pas long-tems ; & que ces peines finiront avec ma vie : elle ne sera pas longue, cruel Usbek ; je ne te donnerai pas le tems de faire cesser tous ces outrages.

Du Serrail d’Ispahan le 2. de la Lune de Maharram. 1720.




Annotations réduire la fenêtre detacher la fenêtre

1 De Roxane on n’avait rencontré que le nom dans les Lettres 19 et 143 ; destinataire de la Lettre 24 , elle n’a jamais écrit auparavant.

2 Périphrase pour désigner ce que la Lettre Supplémentaire 9 décrira comme une fessée. L’eunuque agit selon le précepte coranique qu’on doit battre les femmes soupçonnées d’adultère : « […] faites des remonstrances à celles qui seront desobeyssantes & les esloignez de vostre lit, frapez-les […] » (Coran, p. 78  ; sourate IV, 38).