Autres sites sur
Montesquieu
HAUTHAUT

Introduction

La Bibliothèque virtuelle est à la fois un instrument de travail qui permet d’explorer les livres et les lectures de Montesquieu, grâce à l’édition du Catalogue de sa bibliothèque au château de La Brède et à la base de données qui le complète, et la première étape de l’édition en ligne des Œuvres complètes de Montesquieu.

À terme, l’ensemble des œuvres de Montesquieu, des notes de lectures aux ouvrages publiés, des recueils personnels à la correspondance, en passant par tous les écrits qui nous apprennent quelque chose de Montesquieu, de sa vie, de son œuvre et de sa pensée, sera présenté et surtout structuré pour rendre compte des effets de continuité qui en font l’unité et qui permettent d’en apprécier l’évolution et les variations.

Le point de départ en est fourni par des données purement matérielles : celles qu’offrent le Catalogue manuscrit de La Brède et les ouvrages qui ont appartenu à Montesquieu. Sa culture et son horizon intellectuel ne s’y résument évidemment pas ; mais ces références constituent le meilleur moyen d’aborder une matière aussi complexe, et de définir les premiers liens, d’ordre documentaire, qui permettront de structurer l’ensemble. En effet la démarche de Montesquieu est fondée sur des observations et des réflexions tirées de ses lectures ; sa pensée, qu’elle soit politique, morale ou scientifique, s’ancre dans une tradition, ne serait-ce que pour s’en démarquer et se définir pour ainsi dire par réaction. Il est nécessaire de connaître ces données telles que lui-même les a connues, à partir des ouvrages qu’il a utilisés ; pour reconstituer la démarche intellectuelle et la culture de celui qui fraya la voie des Lumières, la première étape est de reconstituer sa bibliothèque, telle qu’elle fut et qu’il l’utilisa. Étape d’autant plus nécessaire que le Catalogue manuscrit, de par sa constitution et sa structuration, nous livre de précieux enseignements sur le projet intellectuel de Montesquieu. La Bibliothèque virtuelle est appelée à rendre de plus grands services encore, car elle a permis de découvrir des pans entiers de l’activité de Montesquieu qui étaient restés flous, voire insoupçonnés : depuis son intérêt pour l’opéra, né lors de son voyage en Italie et développé en Angleterre au contact des productions de Haendel, jusqu’à sa connaissance de la langue et de la pensée anglaises – sans préjuger de tous ceux que révélera à des spécialistes un examen approfondi des données ici présentées.

La seconde étape s’attachera à définir sa « bibliothèque intellectuelle », qui se composera des références à ces mêmes ouvrages ou à d’autres lectures, telles qu’elles apparaissent, explicitement ou non, dans les Œuvres complètes, et de tout ce qui peut contribuer à définir l’aliment intellectuel dont Montesquieu s’est nourri, et ce qui s’est imprimé en lui. Souvenirs de lectures ou de discussions, expériences littéraires, scientifiques et philosophiques, influences d’une vie mondaine placée sous le signe de l’échange et de la vie de l’esprit, tout cela, dont on s’efforcera de retrouver les traces, s’ajoutera à la bibliothèque matérielle pour composer une « bibliothèque virtuelle ». Celle-ci permettra de circuler à travers les Œuvres complètes, d’en éclaircir et d’en approfondir le sens, pour mieux en renforcer la cohérence.

***

Françoise Weil, qui fit tant pour la Société Montesquieu, qui contribua au tome II des Œuvres complètes, qui travaillait encore en 2011 sur les premières éditions de L’Esprit des lois pour Un auteur en quête d'éditeurs ?, et qui participa de toute son énergie et de toute son intelligence à l’édition de 1999 du Catalogue, est décédée en octobre 2014. Sans elle, jamais nous ne nous serions lancée dans un travail d’édition dont nous savions seulement, en octobre 1993, après une semaine de travail en sa compagnie dans la bibliothèque du château de La Brède, alors emplie des livres aujourd’hui conservés à Bordeaux, qu’il devait absolument être mené à bien. Nous lui dédions la présente édition, en souvenir de nombreuses années d’amitié et de collaboration.